Home >> Leptospirose, sports nautiques et chimioprophylaxie

Category: Gestion de la douleur

Leptospirose, sports nautiques et chimioprophylaxie

Les activités récréatives, comme les sports nautiques et les voyages d’aventure, sont un facteur de risque important pour la leptospirose, une zoonose potentiellement mortelle. Nous rapportons l’évolution clinique des patients qui ont acquis la leptospirose en pratiquant des sports nautiques. les sports nautiques doivent être familiers avec les facteurs de risque et de diagnostic, de prévention et de traitement de la leptospirose Continue reading Leptospirose, sports nautiques et chimioprophylaxie

Réflexions d’un programme de gestion des antimicrobiens

Au rédacteur en chef – j’ai assisté à une réunion de P & amp; T Therapeutics P & amp; T et a écouté un oncologue plaider pour l’approbation du formulaire d’un nouveau médicament coûteux pour le cancer de la prostate avancé En tant que spécialiste des maladies infectieuses, je ne prescrirais jamais le médicament comme les complexités de son L’utilisation dépasse le cadre de mon expertise En réfléchissant à cela, j’ai réfléchi à l’utilisation des antimicrobiens et au fait que tous les médecins peuvent les prescrire. Non seulement les prescrire, mais aussi le dosage, le spectre et la durée du traitement. Beaucoup d’entre nous ont appris pendant l’entraînement peut être nocif, particulièrement dans cet âge de résistance aux antibiotiques. Les habitudes sont difficiles à casser, et par conséquent, les antimicrobiens ne sont jamais arrêtés à l’hôpital après avoir été initiés pour suspicion d’infections, même après existent Il y a une perception dominante que les antibiotiques sont bénins Beaucoup semblent ignorer la relation entre les États-Unis L’utilisation quotidienne des hôpitaux doit être soigneusement examinée par des experts Les programmes d’intendance des antimicrobiens sont prometteurs dans cette entreprise La forte prévalence de la bactériurie asymptomatique est clairement une des raisons majeures de la fréquence d’utilisation indiscriminée chez les personnes âgées, En particulier dans les services d’urgence des hôpitaux et les maisons de soins infirmiers Combien de fois voyons-nous le «changement d’état mental» en l’absence de signes objectifs d’infection? L’hydratation douce du patient, à la recherche d’autres facteurs étiologiques »Les doutes sont motivés par des« hypothèses »improbables comme dans« et si le patient devenait septique si je ne donnais pas d’antibiotiques ». Mais combien considèrent le préjudice potentiel assimilé à un inutile? dose de ceftriaxone ou de lévofloxacine Beaucoup ont peur de «ne pas faire quelque chose, rester là» Cette peur est amplifiée Malheureusement, ce scénario crée une tempête parfaite qui accélère la progression inexorable de la résistance aux antimicrobiens et facilite la ténacité du C difficile, réduisant potentiellement l’efficacité des stratégies de désinfection de l’environnement hospitalier. Mes réflexions La réunion de P & T m’a obligé à proposer un programme d’intendance antibiotique plus agressif dans notre institution. Nous luttions pour réduire nos taux d’ICD malgré une attention particulière à la désinfection environnementale et à la détection précoce des cas en testant deux fois par jour la réaction en chaîne de la polymérase. La mise en place d’un programme dans ce climat était parfois difficile. Bien que nous ayons eu une restriction de formulaire pour certains antimicrobiens, la ceftriaxone était notre plus grand défi.La première étape consistait à réduire la durée de la prescription d’antimicrobiens de quelques jours à quelques jours plus tôt. Après un examen avec un spécialiste des maladies infectieuses, un pharmacien spécialisé appelait également le médecin ordonnant après les heures de thérapie pour restreindre le traitement ou l’interrompre Après avoir déterminé que de nombreuses doses de ceftriaxone étaient inutiles, nous avons proposé à l’administration hospitalière et au personnel médical que notre programme d’intendance ait le pouvoir de déterminer quand tout traitement antimicrobien par intraveineuse pourrait être remplacé par une autre. En cas de désaccord, un spécialiste des maladies infectieuses a automatiquement consulté le cas et a eu le dernier mot en ce qui concerne l’interruption du traitement. Ce processus a été officiellement adopté par notre conseil médical en décembre Depuis, nous avons considérablement réduit indiscriminant l’utilisation d’antimicrobiens intraveineux et notre taux d’ICD a diminué Figure Le scepticisme précoce parmi le personnel médical a cédé la place à un programme que la plupart ont adopté Continue reading Réflexions d’un programme de gestion des antimicrobiens

Césariennes dues à des peurs de naissance

«Les femmes qui optent pour une césarienne ne sont pas trop chics à pousser, elles ont simplement peur», titre aujourd’hui le journal Daily Mail. C’est l’un des nombreux articles de presse sur la recherche qui a révélé que près de la moitié des femmes enceintes qui décident d’avoir une césarienne pour des raisons non médicales le font parce qu’elles ont peur d’un accouchement naturel.

Le Daily Telegraph affirme que les plus vulnérables sont les mères qui ont entendu pour la première fois des «histoires d’horreur» de la part d’amis et de parents et de ceux qui étaient mécontents et qui attendaient moins la maternité. Continue reading Césariennes dues à des peurs de naissance

Nouveaux Benzofuranes avec des complexes 99mTc comme sondes pour l’imagerie cérébrale β -Amyloid Plaques

La maladie d’Alzheimer (AD) est une maladie neurodégénérative du cerveau associée à un déclin cognitif irréversible, troubles de la mémoire et changements de comportement. La présence d’agrégats de β -amyloid (A β) dans le cerveau est généralement acceptée comme une caractéristique de AD.1,2 Actuellement, le seul diagnostic définitif de AD est par l’examen pathologique de la coloration post-mortem du cerveau affecté l’évaluation précoce des symptômes cliniques pour le diagnostic de la MA est souvent difficile et peu fiable. Ainsi, la détection de plaques individuelles in vivo par tomographie par émission de photon unique (SPECT) ou tomographie par émission de positrons (PET) a été fortement souhaitée pour améliorer le diagnostic et également accélérer la découverte d’agents thérapeutiques efficaces pour AD.3 − 6 Plusieurs radiomarqués des sondes pour l’imagerie β -amyloïde à base de rouge Congo, de thioflavine T et de DDNP ont été rapportées. Parmi eux, [11C] PIB, 7,8 [11C] SB-13,9,10 [18F] BAY94-9172,11,12 [11C] BF-227,13 [18F] FDDNP, 14 − 16 [ 123I] IMPY, 17 − 19 et [18F] AV-4520,21 ont été testés cliniquement et ont démontré une utilité potentielle.Nous avons récemment rapporté que les dérivés de benzofurane marqués 125I, 11C et 18F présentaient une forte affinité pour A β agrégats et une bonne absorption dans et une clairance rapide du cerveau, indiquant que le benzofurane peut fonctionner comme un échafaudage prometteur pour le développement de sondes d’imagerie & amp;22,23 Dans cette étude, nous avons prévu le développement de nouveaux dérivés du benzofurane marqués au technétium-99m (99mTc). Le 99mTc (T1 / 2 = 6,01 h, 141 keV) est devenu le radionucléide le plus couramment utilisé en médecine nucléaire diagnostique, car il est facilement produit par un générateur 99Mo / 99mTc; l’énergie médiane qu’il émet est adaptée à la détection et sa demi-vie physique est compatible avec la localisation biologique et le temps de résidence requis pour l’imagerie. Continue reading Nouveaux Benzofuranes avec des complexes 99mTc comme sondes pour l’imagerie cérébrale β -Amyloid Plaques

Étude populationnelle de la maladie invasive due à des streptocoques β-hémolytiques de groupes autres que A et B

Les streptocoques hémolytiques de groupes autres que A et B sont de plus en plus reconnus comme causes de maladie cliniquement significative, mais nous manquons d’informations précises sur ce groupe hétérogène. Nous rapportons l’incidence de l’infection NABS et décrivons les caractéristiques épidémiologiques et cliniques. Les dossiers cliniques ont été examinés et les isolats disponibles ont été envoyés aux Centers for Disease Control and Prevention d’Atlanta. pour la caractérisation microbiologique supplémentaire Les incidences ont été calculées en utilisant les données du US Census Bureau de l’année. Résultats Un total de cas d’infection NABS invasive a été identifié par cas, population L’âge médian des patients était de plusieurs années; % des patients étaient des hommes et% souffraient de maladies sous-jacentes. L’incidence était plus élevée chez les personnes de race noire que chez les personnes de race blanche par rapport aux cas par population. P & lt; et augmenté avec l’âge parmi toutes les races Les infections ont été acquises par la communauté dans les cas% Parmi les patients% avec l’infection NABS qui ont été hospitalisés,% sont morts parmi les isolats% spéciés au Centre pour le contrôle et la prévention des maladies,% étaient Streptococcus dysgalactiae sous-espèce equisimilis; % étaient des membres du groupe S dysgalactiae equisimilis de Streptococcus anginosus principalement présenté comme une infection de la peau et des tissus mous chez les patients âgés, alors que les individus avec infections invasives du groupe S anginosus étaient plus susceptibles d’être des patients plus jeunes avec des infections intra-abdominales. causent un nombre important d’infections invasives acquises dans la communauté Les manifestations cliniques diffèrent selon l’espèce Ainsi, la spéciation du NABS invasif peut être justifiée dans les milieux cliniques Continue reading Étude populationnelle de la maladie invasive due à des streptocoques β-hémolytiques de groupes autres que A et B

La décision permet aux patients de l’UE d’être remboursés pour un traitement en dehors de l’Union

Les patients de l’Union européenne ayant reçu l’autorisation préalable de leur service national de santé ou d’un assureur d’être traités dans un autre pays Selon un nouvel arrêt de la Cour de justice des Communautés européennes, les frais sont couverts même s’ils reçoivent des soins médicaux en dehors du syndicat. La décision établit le principe selon lequel les autorités sanitaires d’un État membre sont liées par des décisions qui peuvent être prises par celles d’un autre État membre. L’affaire tourne autour d’Annette Keller, une citoyenne allemande vivant en Espagne. En octobre 1994, elle a reçu un formulaire E111, valable pour un mois, du service national de santé espagnol, Instituto Nacional de la Salud (Insalud), qui lui donnait droit à tout traitement immédiat dont elle pourrait avoir besoin lorsqu’elle visitait son pays natal. elle a été diagnostiquée comme ayant une tumeur maligne qui pourrait causer sa mort à tout moment. Continue reading La décision permet aux patients de l’UE d’être remboursés pour un traitement en dehors de l’Union

Une épidémie de paludisme est attendue au Mozambique

Les experts en santé craignent des épidémies de Selon Pierre Kahozi du bureau de Maputo de l’Organisation mondiale de la Santé, le paludisme est endémique dans la région, mais on craint qu’une épidémie beaucoup plus importante puisse se produire dans un mois environ. . Il est trop tôt pour dire si la situation s’est déjà détériorée de façon marquée, a-t-il dit. Continue reading Une épidémie de paludisme est attendue au Mozambique

Antibiotiques antifongiques et bactéries de rupture

Les patients atteints de fièvre et de neutropénie sont à haut risque d’infection ~% et bactériémie ~% En conséquence, la plupart sont traités avec une prophylaxie antibactérienne jusqu’à ce que leur nombre absolu de neutrophiles dépasse les cellules / mm et que leur température redevienne normale. L’Amérique a suggéré des régimes: vancomycin plus ceftazidime, monothérapie avec ceftazidime ou imipenem probablement céfépime ou méropénem, ​​ou bithérapie avec un aminoglycoside plus un antipseudomonal β-lactam Continue reading Antibiotiques antifongiques et bactéries de rupture

L’angioplastie primaire doit être le traitement de première intention de l’infarctus aigu du myocarde

La thrombolyse est le traitement établi chez les patients présentant un infarctus aigu du myocarde avec sus-décalage du segment ST, sur la base de vastes essais réalisés au cours des deux dernières décennies https://www.sildenafilcitrate.net. montrer que le traitement dans l’heure après l’apparition des symptômes se traduit par un 6.Réduction absolue de 5% de la mortalité par rapport au placebo; ce bénéfice diminue rapidement avec le temps à 3,7% à 1-2 heures, 2,6% à 2-3 heures, 2,9% à 3-6 heures, 1,8% à 6-12 heures, et 0,9% à 12-24 heures. , la thrombolyse entraîne également une augmentation absolue de l’AVC de 0,4% (dont la moitié est fatale), une augmentation absolue de 0,7% des saignements non cérébraux majeurs et une augmentation de 3% de la réinfarctus précoce non fatal.1 Bien que la thrombolyse sauve des vies hôpital, il n’a pas d’avantages ultérieurs; les courbes de survie des patients ayant reçu un placebo ou une thrombolyse se superposent exactement après 35 jours, voire après la sortie de l’hôpital.3,4 Le mécanisme de réduction de la mortalité hospitalière n’est pas clair puisque toutes les causes de décès sont réduites. Elle n’est pas expliquée par une réduction de la taille de l’infarctus car cet effet est faible (6% à 4 jours et seulement 2% à 10-28 jours), 5 et une réduction de la taille de l’infarctus conférerait un avantage de survie à long terme. Continue reading L’angioplastie primaire doit être le traitement de première intention de l’infarctus aigu du myocarde

Apropos “Chikungunya Fever aux États-Unis: un examen des cas quinze ans”

À L’ÉDITEUR – Nous commenterons l’examen annuel de la fièvre chikungunya aux États-Unis et la possibilité d’une épidémie locale de la maladie. Notre intention est de demander une compréhension des caractéristiques du vecteur et un point de départ précoce. Diagnostic des patients suspects de fièvre chikungunyaLa biologie du vecteur Aedes albopictus, responsable de la fièvre chikungunya, intrigue et devrait être expliquée aux voyageurs dans les zones endémiques veineux. Continue reading Apropos “Chikungunya Fever aux États-Unis: un examen des cas quinze ans”

Intervalles de confiance pour le nombre de sujets à traiter

Editor — devenir une statistique récapitulative populaire pour les résultats des essais contrôlés randomisés, car il combine l’effet du traitement avec le niveau de risque de fond dans la population étudiée. Les patients dans un seul essai sont randomisés pour ces deux facteurs, et un intervalle de confiance peut être calculé qui estime l’incertitude statistique du nombre nécessaire pour traiter dans cette population particulière. Des problèmes surviennent quand des comparaisons sont faites entre les nombres nécessaires pour traiter de différents randomisés. essais, ou lorsque les nombres nécessaires à traiter à partir de plusieurs essais sont combinés dans une méta-analyse. Continue reading Intervalles de confiance pour le nombre de sujets à traiter

Ne pas utiliser dans le sexe oral

Malgré la disponibilité généralisée des préservatifs, les gens sont encore avoir des relations sexuelles non protégées, ce qui se reflète dans l’augmentation des infections sexuellement transmissibles (IST) et des grossesses non désirées sildenafilonline.biz. Les gens n’utilisent tout simplement pas de préservatifs pour les rapports sexuels oraux. Nous avons eu des poussées de syphilis chez les hommes gais à Londres, suivis de Manchester, et la surveillance accrue qui a suivi a suggéré la transmission de la syphilis par voie orale. J’ai également vu plusieurs cas de gonorrhée acquise lors de rapports sexuels oraux non protégés chez des hommes et des femmes. Continue reading Ne pas utiliser dans le sexe oral

Commentaire éditorial: Vaccination antipneumococcique: devrions-nous tuer l’ennemi ou simplement le désarmer

En dernier lieu, mais non des moindres, l’introduction d’améliorations majeures dans la prise en charge de certaines affections chroniques devrait être considérée comme un facteur contribuant à la diminution de l’incidence des IPD. L’exemple le plus illustratif est l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine. Il existe également d’importants changements dans la prise en charge des patients atteints de maladies chroniques très répandues, ce qui peut avoir contribué à préserver leurs capacités immunologiques, par exemple les réductions de l’utilisation de corticostéroïdes systémiques dans l’asthme, les maladies pulmonaires obstructives chroniques et Certaines maladies rhumatologiques et la chimiothérapie immunosuppressive chez les patients cancéreux Malgré ces perspectives encourageantes, il ne faut pas oublier que près de% des patients atteints de PI présentent un groupe immunodéprimé et restent particulièrement vulnérables hoquet. Ce groupe de patients est mal défini car une grande diversité de En outre, chacune de ces affections présente un risque quantitatif différent pour les IPD, allant de modéré dans le cas de maladies auto-immunes ou d’immunocompromptabilité pharmacologique à extrême dans le cas de leucémie ou de myélome, dans lequel le risque est & gt; Ce risque semble être lié non seulement à la sévérité de l’immunodépression, mais également au mécanisme sous-jacent impliqué, par exemple l’immunité aux lymphocytes T ou aux lymphocytes B, l’immunité humorale. Dans ce contexte, l’immunocompromis ne devrait pas être considéré Par exemple, les patients subissant une greffe de cellules souches hématopoïétiques sont particulièrement sensibles aux IPD au cours de la première année après la chirurgie, une situation qui est aggravée par la récupération lente de la fonction fonctionnelle. immunité liée aux cellules B et T En fait, la classification utilisée dans l’étude est basée sur les recommandations du Comité consultatif sur les pratiques d’immunisation ACIP pour l’administration du vaccin antipneumococcique conjugué-valvulaire PCV Une autre étude de population a déjà montré que la présence de certaines comorbidités non immunodéprimantes considérées en dehors du groupe des indications ACIP pour ccine pourrait présenter un risque accru pour IPD, surtout si & gt; Dans ce contexte, il aurait été intéressant de connaître le risque de pneumopathie interstitielle chez les patients atteints de maladies chroniques traditionnellement considérées comme non immunocompromisantes, par exemple, le diabète sucré, les maladies cardiaques, les maladies pulmonaires. ces entités non seulement une augmentation des IPD mais aussi des anomalies immunologiques pouvant expliquer cette susceptibilité ont été démontrées: par exemple, chez les patients atteints de diabète sucré, certains mécanismes de dérèglement immunitaire cellulaire et humorale imputable à un mauvais contrôle métabolique sont connus Les recommandations actuelles pour l’administration du PCV peuvent laisser certains patients qui présentent un risque similaire ou même plus grand de PI que ceux inclus dans les documents de l’ACIP, par exemple ceux qui ont de multiples non immunocompromisants. troubles sous-protégés à l’ère du traitement personnalisé Dans ce contexte, Cordonner et al ont récemment démontré l’innocuité et l’immunogénicité accrue de doses répétées de PCV chez des patients hématologiques subissant une greffe de cellules souches hématopoïétiques. , ouvrant ainsi de nouvelles perspectives préventives pour les patients immunodéprimés à haut risque L’autre constatation qui mérite une attention particulière est l’émergence partielle de sérotypes non vaccinaux dans cette population à haut risque. Certains résultats pour le remplacement des sérotypes dans certaines zones géographiques suggèrent que Dans les années à venir, nous devons veiller à ce que cet effet de remplacement du sérotype ne s’accompagne pas d’autres effets collatéraux sur la colonisation nasopharyngée et, éventuellement, sur l’incidence de l’infection par d’autres microorganismes, car des taux accrus de Haemophilus influenzae et Staphylococcus aureus la colonisation chez les enfants vaccinés par le PCV et leurs parents a été rapportée . Le suivi épidémiologique des personnes à risque semble donc obligatoire pour surveiller les effets secondaires potentiels associés aux modifications de la flore nasopharyngée. Une approche alternative pour la prochaine génération de vaccins serait l’utilisation de formulations dirigées contre les facteurs communs de virulence pneumococcique Ces formulations ont le potentiel d’offrir une couverture sérologique indépendante contre les maladies pneumococciques et peuvent avoir un impact moindre sur la colonisation nasopharyngée En d’autres termes, à l’avenir, il peut être préférable de désarmer ennemi que de le tuer Continue reading Commentaire éditorial: Vaccination antipneumococcique: devrions-nous tuer l’ennemi ou simplement le désarmer