Home >> Infections récidivantes des voies urinaires chez les femmes: Efficacité comparative des stratégies de prévention et de prise en charge à l’aide d’un modèle de Monte Carlo à chaînes de Markov

Infections récidivantes des voies urinaires chez les femmes: Efficacité comparative des stratégies de prévention et de prise en charge à l’aide d’un modèle de Monte Carlo à chaînes de Markov

Contexte Les infections urinaires récidivantes Les infections urinaires récidivantes sont fréquentes chez les femmes Les méthodes d’efficacité comparative pour la prise en charge des infections urinaires récidivantes manquentMéthodes Nous avons réalisé une revue systématique de la prise en charge des infections urinaires par an. Nous avons simulé une cohorte éprouvant des IU / an et une cohorte secondaire ayant eu des IU / an. Les résultats du modèle étaient l’efficacité du traitement, le coût pour le patient et le payeur et la qualité de vie liée à la santé. essais publiés: quotidien antibiotique nitrofurantoïne prophylaxie; prophylaxie quotidienne des œstrogènes; prophylaxie quotidienne de la canneberge; prophylaxie par acupuncture; auto-traitement symptomatique Dans le modèle UTIs / an, la prophylaxie à la nitrofurantoïne était plus efficace, réduisant le taux d’UTI aux infections urinaires / an, et le plus cher au payeur $ / an Toutes les autres stratégies entraînaient des économies de coûts mais étaient moins efficaces. L’autotraitement était la seule stratégie qui a permis aux patients de réaliser des économies, et était la stratégie la plus favorable en termes de coût par année de vie pondérée par la qualité. ConclusionsConclusions L’utilisation quotidienne d’antibiotiques est la stratégie la plus efficace pour la prévention récurrente des infections urinaires comparée aux pilules canneberges quotidiennes. Nous avons constaté des économies de coûts pour les patients et les patients pour la plupart des schémas thérapeutiques, et nous avons constaté une amélioration des QALY. Tous nos résultats fournissent des données cliniquement significatives pour guider le partenariat médecin-patient dans la détermination d’une méthode de prévention préférée pour ce traitement commun. problème clinique

Les infections urinaires sont un problème commun chez les femmes Il a été estimé que% -% des femmes éprouvent une infection urinaire annuelle avec un risque à vie de l’infection urinaire de & gt; % Aux États-Unis, les infections urinaires aboutissent à & gt; millions de visites ambulatoires et d’hospitalisations par an Le coût sociétal annuel associé du traitement des infections urinaires a été estimé à plus de milliards de dollars par an Les infections urinaires affectent aussi la qualité de vie Les femmes souffrant d’IU signalent des douleurs, des restrictions au travail et à l’alitement à la suite de ces infections Les infections urinaires récurrentes sont un problème commun vu dans la pratique clinique Après une infection urinaire initiale, environ% -% des femmes ayant une infection urinaire auront une deuxième infection urinaire en mois et% connaîtront une troisième infection urinaire pendant Cette période de temps Il existe plusieurs stratégies utilisées pour la gestion des infections urinaires récidivantes qui incluent l’antibioprophylaxie, l’acupuncture, les œstrogènes et les produits de la canneberge De plus, plusieurs études ont examiné l’automédication symptomatique, c’est-à-dire diagnostiquer une infection urinaire et s’autotraiter par la suite On ne sait pas quelles stratégies sont optimales pour prendre en charge les infections urinaires récidivantes chez les femmes. Pour évaluer l’efficacité comparative de la prise en charge des infections urinaires récidivantes chez les femmes, nous avons effectué une analyse décisionnelle comparant l’efficacité, le coût et les résultats de qualité de vie liée à la santé associés aux stratégies couramment utilisées pour la prise en charge des IVU récidivantes.

Méthodes

Pour notre enquête, nous avons utilisé une analyse décisionnelle de Markov pour évaluer l’efficacité des stratégies de prévention des infections urinaires récidivantes. Nous avons choisi uniquement des stratégies dans lesquelles il y avait ≥ essais cliniques dans la littérature publiée Pour chaque stratégie, nous avons utilisé une simulation de Monte Carlo. mesuré plusieurs résultats pour chaque stratégie: nombre d’infections urinaires par année; le coût annuel du payeur, c’est-à-dire le point de vue du plan de santé; coût annuel du point de vue du patient; QALD de qualité de vie ajustée en fonction de la qualité Cette dernière mesure a été utilisée à la place des QALY traditionnelles ajustées sur la qualité, car la mesure unitaire du temps du modèle de Markov était un jour. QALD a été définie comme une QALY divisée par , défini comme le coût par QALY gagné Le modèle d’analyse décisionnelle a été réalisé à l’aide de la version DATA TreeAge Software, Williamstown, Massachusetts

Revue systématique de la littérature

Pour obtenir des informations sur les résultats cliniques et le coût de la prévention des infections urinaires récidivantes, une revue systématique de la littérature a été effectuée Medline a été recherché pour les articles de Janvier avec les mots clés suivants: récidive [urinaire *], urinaire ou urinaire infectieuses ou infectieuses [infectieuses, infectieuses *] La recherche s’est limitée à la recherche en anglais et à la recherche humaine Des recherches systématiques identiques ont été effectuées à l’aide des bases de données Embase et Cochrane LibraryDeux évaluateurs de KB, SJE, JAM et LGM ont évalué chaque résumé. résumé Si les évaluateurs différaient dans l’évaluation, un troisième examinateur a servi de bris d’égalité. Les listes de référence des articles récupérés ont également été examinées pour trouver des informations sur la gestion récurrente des infections urinaires. études supplémentaires Les critères d’inclusion pour un article à examiner comprenaient tous les éléments suivants: La population étudiée était mprised des sujets femelles adultes non enceintes; la population étudiée avait des infections urinaires ≥ par année; et l’étude était un essai clinique comparatif utilisant un groupe témoin non traité ou une comparaison préintervention et postintervention de l’incidence des infections urinaires. La réduction de l’incidence n’a été obtenue qu’à partir d’articles présentant des données originales non publiées ailleurs. au groupe UTI non traité ou préintervention Une réduction moyenne du risque pondérée par la taille de l’échantillon de l’étude a été calculée pour chaque stratégie

Modèle de Markov

Notre modèle de Markov a supposé que chaque jour, un patient est toujours en état de santé. Une évaluation de Monte Carlo de ce modèle de Markov a été utilisée pour déterminer les résultats de personnes indépendantes subissant chaque intervention et une sixième cohorte n’ayant subi aucune intervention. cycle, un patient peut passer d’un état à un autre, tel que déterminé par les probabilités de transition Chaque simulation a généré un coût cumulatif et un score QALD pour chaque individu De chaque cohorte, les coûts moyens, la rentabilité et la QALD ont été calculés

Figure Vue largeDownload slideMarkov arbre de décision de l’infection des voies urinaires Résultats de l’UTI chez les patients atteints d’infections urinaires récurrentes Abréviations: Abx, antibiotique; FQ, fluoroquinolone; MD, médecin; IST, infection sexuellement transmissible; Tx, traitement; UA, analyse d’urine; U Cx, culture d’urine; UTI, infection des voies urinairesFigure View largeTélécharger la lameMarkov arbre de décision de l’infection des voies urinaires Résultats de l’UTI chez les patients ayant des infections urinaires récurrentes Abréviations: Abx, antibiotique; FQ, fluoroquinolone; MD, médecin; IST, infection sexuellement transmissible; Tx, traitement; UA, analyse d’urine; U Cx, culture d’urine; UTI, infection des voies urinaires

Structure du modèle

Le modèle supposait que chaque cohorte participait à chaque stratégie pour l’année et que les patients de la cohorte de la stratégie sans intervention avaient un risque quotidien d’infection urinaire qui donnait une moyenne d’IUs / an. Nous avons également réalisé un modèle secondaire qui supposait que les UTIs par année ITU réduction du risque a été calculé comme [risque quotidien d’infections urinaires si non traité] × [réduction du risque de stratégie de prévention] Le modèle supposait que chaque UTI finirait par guérir en cure après traitement antibiotique Figure Dans le modèle, si pendant la journée Si un jour donné un patient développait des symptômes d’infection urinaire, le modèle supposait que le patient rendrait visite à un clinicien en ambulatoire sauf si elle était dans le soi symptomatique. cohorte de traitement Les événements qui se produiraient lors de la présentation pour soigner les symptômes de l’infection urinaire étaient basés sur des modèles d’analyse décisionnelle antérieurs des infections urinaires aiguës Une proportion de femmes n avec des symptômes d’infection urinaire aurait une cystite alors que d’autres se présenteraient avec pyélonéphrite ; une partie de ceux dans ce dernier groupe nécessiterait une hospitalisation Ceux qui ne sont pas hospitalisés pour pyélonéphrite ont été traités en ambulatoire avec des jours d’une fluoroquinolone orale [,,,] Lors de la présentation ambulatoire pour cystite, le patient a été diagnostiqué avec une infection urinaire et prescription de ciprofloxacine pendant plusieurs jours Une proportion de patients recevrait une analyse d’urine envoyée par leur médecin Figure Pour les patients présentant des symptômes d’infection urinaire et une analyse d’urine effectuée, il existait une probabilité d’infection urinaire, d’infection sexuellement transmissible ou de vaginite , et une proportion de patients qui n’ont pas réellement eu une infection urinaire ont été diagnostiqués avec l’un de ces derniers diagnostics Nous avons modélisé une complication commune de traitement, en particulier vaginite candidose Une proportion de patients avec un UTI serait guéri avec le traitement antibiotique initial Les femmes restantes auraient une infection urinaire non cicatrisée et retourneraient à la clinique externe, ce qui donnerait un diagnostic de pyélon. l’onphrite ou l’infection persistante Les patients avec une infection persistante ont été prescrits un cours prolongé d’antibiotiques ou ont reçu la ceftriaxone intramusculaire ou la gentamicine

Analyses de coûts

Notre modèle supposait que les coûts de traitement étaient supportés par le payeur de soins de santé, c.-à-d. Compagnie d’assurance à l’exception des copays. Le modèle supposait que le patient supportait le coût des pilules de canneberge et des traitements d’acupuncture. une enquête nationale et incorporé le coût quotidien moyen de l’hospitalisation de l’American Hospital Association Les coûts des visites médicales ont été tirés de la littérature et des calendriers de paiement des médecins disponibles auprès des Centers for Medicare et Medicaid Services Pour le coût des pyélonéphrites ambulatoires traitement, on a supposé que la ciprofloxacine mg deux fois par jour était utilisée comme thérapie fonctionnel. Les coûts d’analyse d’urine, de culture d’urine, de frottis vaginaux et d’IST étaient calculés comme un coût moyen de ≥ grands laboratoires commerciaux et étatiques l’infection à levures a été calculée à partir d’une enquête sur les prix pour le compte Les coûts ont été calculés en dollars américains. Le coût annuel du point de vue du patient a été déterminé en choisissant le coût moyen pour la cohorte pour chaque intervention. Le modèle supposait que chaque visite chez le médecin nécessitait une somme de $, et que Le coût quotidien des pilules de canneberge a été calculé à partir d’un relevé de tous les produits de canneberge offerts par les principaux pharmacies nationales. Le coût des séances mensuelles d’acupuncture a été calculé en calculant le coût moyen d’une séance plus le coût de la séance initiale. Pour les coûts d’hospitalisation, le modèle supposait que le patient assumait un pourcentage du coût total. Tous les autres coûts, y compris ceux des tests de laboratoire ou de diagnostic, étaient supposés couverts par l’assurance du patient.

Qualité de vie liée à la santé

Les QALD ont été estimées pour chaque patient en utilisant des résultats cliniquement significatifs vécus par un patient tels que les jours affectés par les symptômes, une activité restreinte, les jours de lit ou les jours de traitement d’acupuncture. Les valeurs ont été obtenues de la littérature. par QALY enregistré ont été calculés pour chaque stratégie et comparés à la stratégie de non-intervention

Analyses de sensibilité

Des analyses de sensibilité unidirectionnelle ont été effectuées pour chaque coût, probabilité et valeur QALD afin de déterminer les variables influant sur les résultats d’intérêt. Chaque valeur a varié sur les valeurs minimales et maximales déterminées à partir de la littérature ou nos enquêtes de coût. ou la valeur maximale existait, nous avons varié la gamme de% à% de la valeur dans le modèle

RÉSULTATS

La revue systématique de la littérature a rapporté des articles d’essais cliniques de prise en charge récurrente des infections urinaires qui répondaient à nos critères: prophylaxie par acupuncture, prophylaxie à la canneberge, prophylaxie par les œstrogènes, antibioprophylaxie, antibioprophylaxie et en utilisant l’auto-traitement Figure Les probabilités et les coûts et les plages associées sont résumés dans les tableaux et, respectivement,

Réduction de risque d’acupuncture – Réduction du risque de canneberge – [,,,] Antibiotiques quotidiens / nitrofurantoïne, mg une fois par jour réduction du risque – [, -] Réduction du risque d’utilisation d’œstrogènes – [-,] Cure clinique de l’infection sensible aux fluoroquinolones traitée par fluoroquinolone – [, -] Infection vaginale de levure après ≤ d de la thérapie – [,,] Infection vaginale de levure après & gt; d de la thérapie – [,,] Visite médicale pour infection vaginale à levures – Changement de thérapie dû au manque de réponse clinique vs prolongation du traitement – Ordonnances d’urine d’un médecin – UTI en cas de symptômes – Pyélonéphrite – [,,,] Traitement ambulatoire de la pyélonéphrite – IST présente – Vaginite présente – Aucun trouble présent – Description Probabilité Gamme de probabilités Références testées Réduction du risque d’acupuncture – Réduction du risque de canneberge – [, ,,] Antibiotiques quotidiens / nitrofurantoïne, mg une fois par jour réduction du risque – [, -] Réduction du risque d’utilisation d’œstrogènes – [-,] Cure clinique d’une infection sensible aux fluoroquinolones traitée par fluoroquinolone – [, -] Infection vaginale après ≤ d – [,,] infection vaginale à levures après & gt; d de la thérapie – [,,] Visite médicale pour infection vaginale à levures – Changement de thérapie dû au manque de réponse clinique vs prolongation du traitement – Ordonnances d’urine d’un médecin – UTI en cas de symptômes – Pyélonéphrite – [,,,] Traitement ambulatoire de la pyélonéphrite – IST présente – Vaginite présente – Absence de troubles – Abréviations: IST, infection sexuellement transmissible; IU, infection des voies urinairesVoir Grand

Tableau Coût des interventions pour prévenir ou traiter les infections récurrentes des voies urinaires et durée des événements cliniques Description Coût moyen par unité de temps ou par item Échelle $ US Testée $ US Références Acupuncture, frais de session initiale plus chaque sessiona / j mensuelle – Cranberry pillb / d – Œstrogène / d – antibiotiques quotidiens / nitrofurantoïne, mg une fois par jour AWP / d – ciprofloxacine, mg deux fois par jour AWP / d – ciprofloxacine, mg deux fois par jour AWP / d – Autotraitement pour infection à levures – [ ] Hospitalisation pour pyélonéphrite / d – Traitement ambulatoire pour infection ne répondant pas aux fluoroquinolones ou pyélonéphrite / d – Visite médicale de suivi – Analyse d’urine initiale – Analyse d’urine de suivi – Culture d’urine – Vaginal frottis – test d’IST – Description, durée, d intervalle Hospitalisation pour pyélonéphrite – Traitement ambulatoire pour une infection sans réponse e aux fluoroquinolones – Traitement ambulatoire de la pyélonéphrite – Description Coût moyen par unité de temps ou par article Échelle de US $ Testée US $ Références Acupuncture, frais de session initiale plus chaque sessiona / j – Cranberry pillb / d – Oestrogène / d – Antibiotiques quotidiens / nitrofurantoïne, mg une fois par jour AWP / d – Ciprofloxacine, mg deux fois par jour AWP / d – Ciprofloxacine, mg deux fois par jour AWP / d – Autotraitement pour une infection à levures – pyélonéphrite / d – Traitement ambulatoire pour une infection ne répondant pas aux fluoroquinolones ou pyélonéphrite / d – Visite médicale de suivi – Analyse d’urine initiale – Analyse urinaire de suivi – Culture urinaire – Frottis vaginal – [ ] Test d’IST – Description, durée, d intervalle Hospitalisation pour pyélonéphrite – Traitement ambulatoire pour une infection ne répondant pas aux fluoroquinolones – Traitement ambulatoire pour pyélonéphrite – Abréviations: AWP, le prix de gros moyen; IST, infections sexuellement transmissibles Le coût des séances mensuelles d’acupuncture a été déterminé en calculant le coût moyen d’une séance plus le coût de la séance initiale de différentes cliniques d’acupuncture à travers les États-Unis: Acupuncture & amp; Herbes chinoises Virginia Beach, Virginie, Acupuncture et Centre de santé holistique Jacksonville, Floride, Acupuncture Berea Berea, Kentucky, Centre d’acupuncture Maui, Hawaï, Akimi Acupuncture Carmel, Indiana, Alchimie Healing Arts Mill Creek, Washington, Berkeley Communauté Acupuncture Berkeley, Californie, Boulder Rochers d’acupuncture holistique, Colorado, Charlotte Acupuncture & amp; Centre de bien-être Charlotte, Caroline du Nord, Cumming Acupuncture & amp; Phytothérapie chinoise Cumming, Géorgie, Dakota Family Acupuncture Bismarck, Dakota du Nord, East Mountain Acupuncture froide printemps, New York, Edgewater Athletic Club Chicago, Illinois, Goforth Acupuncture et massage Solana Beach, Californie, Healing Hands Chiropratique Famille Wellness Center Londonderry, New Hampshire , Guérison Institut Tao Austin, Texas, Hobbs Acupuncture et médecine intégrée Atlanta, Géorgie, Holistic Points Hudson, Ohio, Intouch New York, New York, acupuncture Live Oak & amp; Phytothérapie Waco, Texas, Minneapolis Acupuncture Minneapolis, Minnesota, Northwoods Acupuncture et Massage Woodruff, Wisconsin, Chemins vers le bien-être Boston, Massachusetts, Peaceful Spirit Massage & amp; Centres de bien-être Tucson, Arizona, Seattle Clinique d’acupuncture athlète Seattle, Washington, Spokane Clinique d’acupuncture Spokane, Washington, Sunrise Clinique d’acupuncture Salt Lake City, Utah, Triplett Acupuncture Oklahoma City, Oklahoma, Wilson Acupuncture & amp; Le coût des pilules de cranberry Daily a été calculé sur la base d’une enquête sur tous les produits de pilules de canneberge disponibles offerts par les grands magasins de pharmacie nationaux Amazon, CVS, drugstorecom, GNC, Rite Aid, The Vitamin Shoppe, Walgreens et WalmartView Large

Figure Vue largeTélécharger le processus de sélection de l’étude et les raisons de l’exclusion des références Dans les cas où les articles se trouvaient dans & gt; catégorie, la principale raison de l’exclusion est noté Abréviations: rUTI, infection récurrente des voies urinaires; TMP-SMX, triméthoprime-sulfaméthoxazole; UTI, infection des voies urinairesFigure View largeTélécharger la diapositive Processus de sélection des études et raisons de l’exclusion des références Dans les cas où les articles tombaient dans & gt; catégorie, la principale raison de l’exclusion est noté Abréviations: rUTI, infection récurrente des voies urinaires; TMP-SMX, triméthoprime-sulfaméthoxazole; UTI, infection des voies urinaires

Modèle de perspective Payer

Dans notre modèle de perspective du payeur, les patients de la cohorte sans intervention ont eu des infections urinaires / année avec un coût annuel moyen de $. Toutes les stratégies de prévention ont entraîné une réduction du taux d’infections urinaires. Cependant, la prophylaxie antibiotique quotidienne était l’intervention la plus coûteuse, avec un coût annuel moyen du payeur de $. L’autotraitement symptomatique n’a pas réduit le nombre d’infections urinaires par année, qui est demeuré aux IVU / an, mais le coût annuel moyen

Figure Vue largeTélécharger la diapositiveA-G, Résultats de l’analyse décisionnelle des stratégies de prise en charge des infections récurrentes des voies urinaires IU du point de vue du payeur chez les femmes ayant des IU par an Abréviations: QALD, jour de vie ajusté; QALY, année de vie ajustée sur la qualité; Réf, groupe de référence; USD, dollars américains; UTI, infection des voies urinairesFigure View largeTélécharger la diapositiveA-G, Résultats de l’analyse décisionnelle des stratégies de prise en charge des infections récurrentes des voies urinaires IU du point de vue du payeur chez les femmes ayant des IU par an Abréviations: QALD, life-adjusted life-day; QALY, année de vie ajustée sur la qualité; Réf, groupe de référence; USD, dollars américains; UTI, infection des voies urinaires

Agrandir l’imageTélécharger la diapositiveFigure suiteAfficher la grande diapositiveDownloadFigure suite

Voir toutes les autres stratégies de prophylaxie ont réduit les taux d’infections urinaires, allant des infections urinaires / année pour l’acupuncture aux infections urinaires / année pour la prophylaxie aux œstrogènes et aux canneberges Figure Toutes les autres stratégies de prophylaxie ont entraîné une réduction des coûts. à $ / année pour la prophylaxie par acupuncture Toutes les stratégies ont entraîné une réduction des coûts par AVAQ pour le payeur, sauf une antibioprophylaxie quotidienne par QALY gagnée Dans le modèle de patients ayant eu des infections urinaires par année, nous avons trouvé des résultats similaires. épargnant des coûts du payeur

Figure Vue largeTélécharger la diapositiveA-G, Résultats de l’analyse décisionnelle des stratégies de prise en charge des infections récurrentes des voies urinaires IU du point de vue du payeur chez les femmes ayant des IU par an Abréviations: QALD, jour de vie ajusté; QALY, année de vie ajustée sur la qualité; Réf, groupe de référence; USD, dollars américains; UTI, infection des voies urinairesFigure View largeTélécharger la diapositiveA-G, Résultats de l’analyse décisionnelle des stratégies de prise en charge des infections récurrentes des voies urinaires IU du point de vue du payeur chez les femmes ayant des IU par an Abréviations: QALD, life-adjusted life-day; QALY, année de vie ajustée sur la qualité; Réf, groupe de référence; USD, dollars américains; UTI, infection des voies urinaires

Agrandir l’imageTélécharger la diapositiveFigure suiteAfficher la grande diapositiveDownloadFigure suite

Agrandir l’imageTélécharger la diapositiveFigure suiteAfficher la grande diapositiveDownloadFigure suite

Modèle de perspective du patient

Du point de vue du patient, l’auto-traitement symptomatique était la seule stratégie d’économie de coûts, avec une économie moyenne de / an Figure; voir aussi le matériel supplémentaire en ligne Toutes les interventions prophylactiques ont occasionné des coûts supplémentaires pour le patient, allant des antibiotiques quotidiens les moins chers, en moyenne / année, à l’acupuncture la plus chère, moyenne / an. Le coût annuel direct des coûts par QALY gagnée, l’autotraitement a été l’économie de coûts la plus efficace par QALY gagnée Autres interventions engagées Coût par QALY gagnée La stratégie la plus rentable était l’antibioprophylaxie quotidienne par QALY gagnée, et La stratégie la moins rentable était l’acupuncture par QALY acquise. Dans le modèle UTI / année, nous avons eu des résultats similaires. Cependant, l’auto-traitement symptomatique, l’antibioprophylaxie et la prophylaxie œstrogénique ont permis au patient de réaliser des économies.

Analyses de sensibilité

Dans notre analyse de sensibilité, pour les modèles payeurs, la variation du coût quotidien des œstrogènes était la variable de coût la plus influente, entraînant une réduction de% du coût global si le coût en œstrogène était de $ / jour ou un% si le coût était $ Les autres coûts ont eu des effets moindres. Dans les modèles de perspective du patient, le coût quotidien de la prophylaxie de la canneberge a été la variable de coût la plus influente, ce qui s’est traduit par une baisse des coûts de prophylaxie. Le coût de la prophylaxie par acupuncture était la variable de coût suivante la plus influente pour le patient, entraînant un changement d’un pourcentage de réduction à un pourcentage d’augmentation du coût annuel pour les patientsDans nos analyses de sensibilité, nous a également constaté que la probabilité d’apparition d’une infection urinaire était très influente dans la détermination du nombre d’infections urinaires expérimentées par an pour chaque stratégie de prophylaxie. La plage utilisée pour la réduction quotidienne du risque d’antibioprophylaxie était de -, ce qui a entraîné un taux d’infection urinaire allant de IU à des infections urinaires par an. Cette large gamme reflète probablement la La probabilité de la pyélonéphrite était la probabilité la plus influente sur le coût global du payeur, allant d’une réduction de% à une augmentation en% du coût global du payeur, puisque la probabilité dans le modèle variait de À dans une moindre mesure La probabilité de pyélonéphrites affectait les coûts des patients% de réduction en pourcentage des coûts globaux Le taux de guérison des infections aiguës à l’aide d’une fluoroquinolone était la variable la plus influente sur la QALD, avec une gamme de – QALD lorsque le taux de guérison variait de% à%

DISCUSSION

Ainsi, la prophylaxie antibiotique peut fournir une stratégie raisonnable à la fois pour le payeur et le patient. Les avantages des autres antibiotiques ou d’autres schémas posologiques ne sont pas aussi bien étudiés. Nous avons constaté que l’acupuncture était la méthode de prévention la plus efficace. L’efficacité de l’acupuncture peut être fonction du biais de publication, car il y avait moins d’études sur l’acupuncture par rapport à d’autres stratégies de gestion. La prophylaxie par acupuncture est la stratégie la moins coûteuse. L’acupuncture peut ne pas intéresser certains patients, et certains peuvent avoir des difficultés à accéder à ce mode de traitement. L’utilisation quotidienne d’œstrogènes et les pilules quotidiennes de canneberge ont entraîné des réductions similaires du taux d’infections urinaires et du coût du donneur par QALY. , les payeurs couvrent rarement le coût de la canneberge, plaçant le En outre, un dosage standardisé de pilules de canneberge pour prévenir les infections urinaires récidivantes est mal défini Il convient de noter que des essais cliniques récents ont montré que la prophylaxie de la canneberge était inefficace pour réduire les infections urinaires ultérieures. En outre, une étude récente a comparé le jus de canneberge à l’antibioprophylaxie au triméthoprime-sulfaméthoxazole . Cependant, nous n’avons pas inclus cette étude dans notre revue, car il n’y avait pas de risque d’infection urinaire récidivante. pas de placebo ou de comparaison sans traitement La prophylaxie œstrogénique est limitée aux femmes ménopausées La méthode d’administration optimale transdermique, orale ou topique pour la prophylaxie des infections urinaires n’est pas claire Nous avons trouvé des mérites uniques à l’automédication symptomatique. -minimitatif stratégie à la fois pour le payeur et le patient L’épargne était en grande partie due à la diminution des visites chez le médecin et des hospitalisations l’automédication symptomatique n’aboutit pas à un taux inférieur d’infections urinaires et a seulement QALY faible augmente QALD dans le modèle UTIs et QALD dans le modèle UTIs Nous supposons que certaines femmes endurées IU récurrentes peuvent préférer réduire l’incidence UTI et ne peuvent pas préférer cette Les biais de publication peuvent entraîner des surestimations de l’efficacité Des facteurs supplémentaires tels que l’infection par des organismes multirésistants, l’observance du traitement, la tolérabilité à long terme, la toxicité et des effets indésirables peu fréquents sont des facteurs de risque. pas explicitement pris en compte dans notre modèle Cependant, dans nos analyses de sensibilité, les événements chers mais rares ont eu un effet minime sur le coût global Notre enquête est également limitée par l’utilisation de mesures génériques de QVLS n’existe pas Nous n’avons pas non plus examiné Lactobacillus comme une stratégie préventive, car au moment de notre enquête il y avait Une étude récente comparant les souches exclusives de Lactobacillus au triméthoprime-sulfaméthoxazole suggère que l’efficacité était similaire dans les groupes de traitement Selon le coût, cette stratégie peut présenter des avantages et des inconvénients similaires à ceux de la canneberge et de l’acupuncture. interventions Nous n’avons pas examiné les stratégies récurrentes de prise en charge des infections urinaires chez les femmes ayant des taux moins courants d’infections urinaires récurrentes, c’est-à-dire, & lt; IUs / an On ne sait pas avec les données actuellement disponibles si ces stratégies de gestion seraient bénéfiques pour cette population Nous avons également constaté que les résultats de notre modèle pouvaient être influencés par plusieurs variables telles que le risque de pyélonéphrite lorsqu’une infection urinaire survient. les essais cliniques comparatifs, par exemple, les essais contrôlés par placebo sont la méthode idéale pour déterminer l’efficacité, et certains des essais que nous avons utilisés pour déterminer les probabilités avaient des limites méthodologiques, à savoir des conceptions avant-après. Notre analyse de décision a utilisé des résultats multiples et complémentaires: efficacité, QVLS et coût du point de vue du patient et du payeur. Une deuxième force est que les données utilisées dans notre modèle reposent sur une revue systématique de la littérature. comparer des stratégies et choisir une stratégie de gestion En résumé, nous avons constaté que l’utilisation quotidienne d’antibiotiques est la stratégie la plus efficace pour la prévention des infections récidivantes. Les pilules quotidiennes de canneberge, l’œstrogénothérapie quotidienne et les séances mensuelles d’acupuncture réduisaient aussi le taux d’infections urinaires. stratégie en termes de coût par QALY acquise Nos résultats fournissent des données cliniquement significatives pour guider le partenariat médecin-patient avec la détermination d’une méthode de prévention préférée pour ce problème clinique commun

Données supplémentaires

Les documents supplémentaires sont disponibles sur Clinical Infectious Diseases en ligne http: // cidoxfordjournalsorg / Les documents supplémentaires sont des données fournies par l’auteur qui sont publiées au bénéfice du lecteur. Les documents publiés ne sont pas copiés. Le contenu de toutes les données supplémentaires est de la seule responsabilité des auteurs. Les questions ou les messages concernant les erreurs doivent être adressés à l’auteur

Remarques

Remerciements Nous remercions Vanessa Vongkulluksn pour son aide à la programmation de données. Soutien financier Ce travail a été soutenu en partie par les National Institutes of Health numéro de subvention KAI à LG MPotential conflits d’intérêts Tous les auteurs: Aucun conflit signaléTous les auteurs ont soumis le formulaire ICMJE pour la divulgation du potentiel Conflits d’intérêts Les conflits que les éditeurs jugent pertinents pour le contenu du manuscrit ont été divulgués