Home >> L’angioplastie primaire doit être le traitement de première intention de l’infarctus aigu du myocarde

L’angioplastie primaire doit être le traitement de première intention de l’infarctus aigu du myocarde

La thrombolyse est le traitement établi chez les patients présentant un infarctus aigu du myocarde avec sus-décalage du segment ST, sur la base de vastes essais réalisés au cours des deux dernières décennies https://www.sildenafilcitrate.net. montrer que le traitement dans l’heure après l’apparition des symptômes se traduit par un 6.Réduction absolue de 5% de la mortalité par rapport au placebo; ce bénéfice diminue rapidement avec le temps à 3,7% à 1-2 heures, 2,6% à 2-3 heures, 2,9% à 3-6 heures, 1,8% à 6-12 heures, et 0,9% à 12-24 heures. , la thrombolyse entraîne également une augmentation absolue de l’AVC de 0,4% (dont la moitié est fatale), une augmentation absolue de 0,7% des saignements non cérébraux majeurs et une augmentation de 3% de la réinfarctus précoce non fatal.1 Bien que la thrombolyse sauve des vies hôpital, il n’a pas d’avantages ultérieurs; les courbes de survie des patients ayant reçu un placebo ou une thrombolyse se superposent exactement après 35 jours, voire après la sortie de l’hôpital.3,4 Le mécanisme de réduction de la mortalité hospitalière n’est pas clair puisque toutes les causes de décès sont réduites. Elle n’est pas expliquée par une réduction de la taille de l’infarctus car cet effet est faible (6% à 4 jours et seulement 2% à 10-28 jours), 5 et une réduction de la taille de l’infarctus conférerait un avantage de survie à long terme. pas vu.