Home >> Les cinéastes devraient montrer qu’ils n’acceptent aucun cadeau de l’industrie du tabac

Les cinéastes devraient montrer qu’ils n’acceptent aucun cadeau de l’industrie du tabac

Le tabagisme dans les films est remonté de 1950, une critique a trouvé. La conclusion des auteurs les a incités à exiger que les producteurs de films soient obligés de montrer que ni eux ni aucune personne liée à leur film n’acceptaient d’incitations de la part de l’industrie du tabac.La revue indique que la consommation de films a rapidement augmenté depuis les années 1990. une tendance à la baisse précédente. Il indique que le niveau en 2002 était similaire à celui observé en 1950 (Cliniques en médecine du travail et de l’environnement

2006: 5: 73-84 [PubMed]). “ Des analyses de contenu, des groupes de discussion, des expériences psychologiques et des études épidémiologiques fournissent une preuve cohérente que le tabagisme dans les films conduit les adolescents à adopter des attitudes et des croyances plus favorables au tabac et est associé à une relation dose-réponse au comportement tabagique ultérieur, ” David Niven a allumé la cigarette de Leslie Caron dans Guns of Darkness en 1962, mais il est maintenant de retour aux niveaux de 1950. Les auteurs, Annemarie Charlesworth et Stanton Glantz, du Centre de recherche et d’éducation en matière de lutte antitabac de l’Université de Californie, recommandent que tous les producteurs de films soient tenus de certifier que personne ne s’associe à un film pour accepter quelque chose de valeur de l’industrie du tabac. ses agents ou fronts, pour mettre le tabac ou d’autres promotions de tabac dans un film. ” Il dit que le tabagisme est plus commun dans les films que dans la vie réelle, et que contrairement aux véritables habitudes de tabagisme, où le tabagisme est concentré parmi les groupes socio-économiques défavorisés, les personnages de cinéma qui fument sont principalement blancs, masculins et issus des groupes socioéconomiques supérieurs.