Home >> Les résultats radiographiques ne sont pas systématiquement rapportés

Les résultats radiographiques ne sont pas systématiquement rapportés

Rédacteur — De nombreux cliniciens seront surpris d’apprendre que les hôpitaux du Royaume-Uni ne signalent pas systématiquement résultats de toutes les radiographies simples avant de les déposer. Récemment, un radiologue consultant m’a dit que son département ne signalait pas une proportion significative de radiographies ” parce qu’il n’y a pas assez de ressources pour le faire. Ils travaillent sur une solution et espèrent qu’au cours des deux ou trois prochaines années cette pratique aura changé. ” Son service est dans un hôpital universitaire et compte 20 radiologistes consultants. Le Royal College of Radiologists est préoccupé par des normes médiocres depuis quelques années.1 Dans sa vérification du signalement des radiographies non hospitalières, plus de la moitié des hôpitaux n’ont pas déclaré tous les radiographies de patients hospitalisés et 3% des hôpitaux n’en ont signalé aucun. Dans un autre audit de la notification des radiographies demandé par les médecins généralistes, les normes établies par le collège n’étaient respectées que par une minorité de départements. Bien que la réglementation de l’exposition médicale aux rayonnements ionisants exige l’évaluation clinique de chaque exposition médicale, 2 les ministères échouent souvent à le faire. De plus, les cliniciens n’ont peut-être pas de systèmes robustes pour détecter les radiographies non déclarées qu’ils ont demandées équivalent-gramme. La conséquence inévitable est que de nombreux patients sont exposés à des soins inappropriés, aux risques de radiothérapie sans aucun gain et à la possibilité d’irradiations superflues résultant de tests plus sophistiqués. Ces problèmes de gestion des risques, de violation des directives européennes et de gouvernance clinique ont été clairement identifiés il y a trois ans par le Royal College of Radiologists. Beaucoup de cliniciens semblent ignorer que ces problèmes existent et que les solutions n’ont pas été mises en œuvre par toutes les fiducies hospitalières.